Russie Russie virtuelle

BLAGUES

sur le conflit irakien


Les Étasuniens :
- Nous devons forcer l'Irak à détruire ses armes! Il menace le monde entier, et puis l'axe du mal commence là où se termine le membre de Saddam Hussein !
Les Irakiens :
- Et pourquoi nous ?
Les Étasuniens:
- Parce que vous avez beaucoup de pétrole, bon et utile pour la santé !
Les Irakiens:
- Et alors ?
Les Étasuniens:
- Rien. (tout doucement) Nous aussi, on en veut. (fort) Parce que vous avez créé l'arme de l'Armageddon !
Les Irakiens:
- On n'a pas une telle arme !
Les Étasuniens:
- Si, nous le savons pertinemment.
Les Irakiens:
- Alors vérifiez.
Les Étasuniens:
- Pas la peine, nous le savons déjà.
Les inspecteurs de l'ONU:
- Ben... selon la loi, il faudrait vérifier...
Les Étasuniens:
- Bon, d'accord, cherchez.
Les inspecteurs de l'ONU:
- Rien.
Les Irakiens:
- On vous l'avait bien dit !
Les Étasuniens aux inspecteurs :
- Cherchez mieux !
Les inspecteurs de l'ONU:
- Il n'y a toujours rien !
Les Étasuniens:
- Vous cherchez mal. ET ÇA, C'EST QUOI?!
Les Irakiens :
- C'est un vieil avion sans pilote, qui ne sait pas voler... Il est en carton.
Les Étasuniens:
- Alors on va noter : "ils possèdent un prototype d'une arme non conventionnée, d'un pouvoir de destruction redoutable !"
L'Opinion publique internationale :
- Non à la guerre! Non à la guerre! Non à la guerre!
Les Étasuniens:
- La ferme !
Les inspecteurs de l'ONU:
- On y est allés et on n'a rien trouvé.
Les Étasuniens:
- Donc, c'est le moment de les trucider !
Les Irakiens :
- Et la loi alors ?
L'ONU:
- La loi est au-dessus de tout !
Les Étasuniens:
- Rien à foutre de la loi, il est temps de les trucider, ça nous démange.
L'Opinion publique internationale:
- Non à la guerre ! Non à la guerre ! Non à la guerre !
L'ONU :
- Nous ne le permettrons pas.
Les Étasuniens (agacés) :
- On vous a demandé quelque chose ?
Les Irakiens :
- Nous mourrons pour Saddam ! C'est notre Batman et notre Superman à la fois !
Les Étasuniens :
- C'est un monstre ! Voilà : le peuple irakien souffre sous le joug d'un monstre.
Les Irakiens:
- C'est notre affaire.
Les Étasuniens (encore plus agacés) :
- Et vous, on vous a rien demandé du tout !
L'ONU:
- La guerre ne passera pas par le Conseil de sécurité.
Les Étasuniens :
- Alors pourquoi foutre vous demander ? Est-ce que vous servez à quelque chose, à l'ONU ?
L'ONU :
- Ben... à veiller au respect du droit international...
Les Étasuniens :
- Que dalle ! Le droit international, c'est nous. Votre but, c'est dire "Yes, Sir !" haut et fort.
L'ONU :
- ???
Les Étasuniens :
- Basta ! Tout le monde ferme sa gueule. On va donner une dernière chance à l'Irak. Saddam Hussein quitte le pays tout seul, après avoir formé le gouvernement fantoche qui nous donnera tout le pétrole. On lui garantit l'immunité - comme à Milošević, par exemple.
Les Irakiens :
- Où est l'arnaque ?
Les Étasuniens:
- De toute façon, il ne partira pas, alors quelle différence ?
Les Irakiens :
- Et pourquoi il devrait quitter son pays ?
Les Étasuniens :
- Parce que... p.... de ta mère... on a TRÈS ENVIE de casser la gueule à quelqu'un !!! On a déjà mis en place nos troupes... Pour que le sénat nous vote un budget militaire, il nous faut un ennemi !
Les Irakiens :
- D'accord, on désarme !
Les Étasuniens :
- Ça, on s'en fout, de toute façon il ne vous reste que quelques jours à vivre.
L'ONU :
- C'est pas gentil! (le délégué hoche la tête d'un air désapprobateur).
Les Étasuniens :
- Bien ! On attaque !
Les Irakiens :
- Pourquoi ?..
Les Étasuniens:
- Ça n'a plus d'importance, on verra plus tard.


En se conformant à l'ultimatum, Saddam Hussein, ses enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants, grand-pères et grand-mères ont quitté l'Irak. Après quoi les USA ont demandé aux autres Irakiens de quitter le pays, au cas où.


L'opération militaire en Irak portera le nom "Libération de l'Irak". Après la guerre, les Irakiens seront libérés de Saddam Hussein, du pétrole et du gaz.


Dans l'esprit des dernières décisions antifrançaises, on propose de renommer :
- le vin français - en freedom wine (vin de la liberté) ;
- le fromage français - en freedom cheese (fromage de la liberté).
De toute façon, la statue française s'appelle depuis longtemps Statue de la Liberté.


D'abord Belgrade, maintenant Bagdad... Habitants de Belgorod, vous devinez qui est le suivant ?..


L'agence Cnews annonce qu'en Russie on a créé la première prothèse du cerveau.
Les Étasuniens demandent qu'on la place d'urgence à Bush junior.


Conférence de toxicomanes:
- Rien n'est mieux que le pshit anti-moustiques - trois fois dans un verre de bière, et tu planes...
- Eh non, la colle, c'est mieux. Tu en mets un peu dans un sac en plastique, et tu planes encore plus longtemps !
- Vous n'y comprenez rien, mecs. Il n'y a rien de mieux que le pétrole. Regardez George W.Bush: une faible odeur venue d'au-delà de l'océan le fait délirer grave.


Un reportage de CNN:
- Les troupes américaines avancent dans le désert dans le sud de l'Irak sans rencontrer de résistance...


Les pensées des grands :
"Pour être heureux, il me faut juste trois choses: un fauteuil confortable, un repas chaud et le pouvoir absolu.
George W. Bush"


Les Irakiens ont abattu le douzième hélicoptère étasunien. Ensuite les Étasuniens ont compris que les Irakiens n'y étaient pour rien.


À cause d'une petite erreur d'orthographe, les armes américaines de haute précision ont atteint l'Iran à la place de l'Irak (non confirmé).


D'après l'information non confirmée des services secrets étasuniens, le président Bush a reçu un courrier électronique contenant des spores d'anthrax.


Les Irakiens ont mis le feu aux puits de pétrole autour de Bagdad. A cause de la visibilité réduite, plusieurs missiles de croisière ont été obligés de retourner à la base.


Le sondage :
"Lequel des présidents en fonction est le plus bête ?"
Les Étasuniens ont longuement réfléchi avant de répondre :
- N'empêche, il a été élu démocratiquement !


- Comme des bêtes sauvages, ils abattent nos hélicoptères, pendant que nous effectuons des bombardements pacifiques de leurs villes !


Conversation de Bush et Saddam avant la guerre:
- Salut Saddam, comment va la santé ? Et tes bombes atomiques ?
- Salut George, la santé va bien, et les bombes ont été détruites, l'ONU l'a demandé avec insistance.
- Et les neurotoxiques, il t'en reste ?
- Non, on les a brûlés.
- Mais il te reste peut-être un peu d'anthrax ?
- Non...
- C'est vrai ?
- Je le jure sur le Coran !
- Alors là, tu vas ramasser plein la gueule, vieux con !!!


La guerre psychologique en Irak:
"Tue Saddam, et tu pourras devenir Saddam à la place de Saddam !"


Les Étasuniens ont trouvé en Irak des lance-missiles portant l'inscription "Non fabriqué en Ukraine".


Pendant le conflit, l'Irak a utilisé de nouvelles bombes en fonte : le périmètre de destruction est égal au diamètre de la bombe.


Publicité sur CNN :
"Vous aimez la démocratie américaine ? Non ?.. Alors on arrive chez vous !"


Pour suivre les autres pays de la coalition pro-américaine, l'Ukraine a envoyé en Irak son seul sous-marin. Par train.


Un soldat étasunien a jeté des grenades sur son propre campement. Décidément, l'armée devrait renoncer à la tradition du bizutage !


Un avion britannique a été abattu avec un missile étasunien. Moralité: il ne faut pas mettre les Ukrainiens à la défense aérienne !


Un soldat étasunien se plaint:
- Engagez-vous, qu'ils disaient... Les USA sont un pays pacifique, qu'ils disaient... Je comptais terminer mon service tranquillement au grade de sergent, et à la place on m'a envoyé à la guerre !


- Pourquoi les armes russes ont un tel succès en Irak ?
- Parce qu'elles sont très efficaces. Quand les soldats de la coalition les voient, ils sont pris d'un fou rire et ne sont plus capables de combattre.


Ce n'est pas la peine de discuter ! Les Étasuniens savent avec certitude que l'Irak possède des armes de destruction massive: ils ont gardé les factures.


Lettre au président Bush du président de Mabambo, Mr Mouroubaba Kourou :
"Mon pays y en a partager ton position sur Irak. Mon pays être prêt envoyer toi 20 guerriers. Leurs massues pas avoir d'égaux dans combat. En échange nous demander 20 $ pour notre pays. Nous avoir très faim. Merci, grand chef !"
Bush:
- Parfait! Transmettez par la CNN - il y a un pays de plus qui soutient les USA.


Communiqué de l'Irak :
"Nous avons abattu cinq avions ennemis."
Réponse des États-Unis :
"C'est pas vrai, on les a abattus nous-même !"


Bush senior et Bush junior ont prouvé qu'il sont capables de faire la tempête uniquement dans le désert. Ils ont peur d'entrer dans les villes.


Question:
- Combien de soldats étasuniens faut-il pour prendre une ville irakienne ?
Réponse:
- Aucun. Ce n'est jamais arrivé.



Reconstitution d'un incident pendant la guerre


Simple paysan irakien :
- Comme d'habitude, je travaillais sur mes terres, en entassant les tracts étasuniens qui m'ont salopé la moitié de mon champ. Soudain, j'ai entendu un bruit de moteur, et un grand hélicoptère militaire étasunien s'est arrêté dans les airs au-dessus de moi.


Gentil pilote d'hélicoptère :
- Ce matin, après avoir chargé à bord quelques missiles humanitaires de très haute précision, armés d'un explosif absolument légal, n'agissant que sur les terroristes et leurs acolytes, je me mis à accomplir ma mission libératrice. L'ennuyeux paysage de désert s'est transformé en un îlot de verdure, au centre duquel j'ai aperçu la silhouette travailleuse d'un paysan opprimé par le régime de Saddam.


Simple paysan irakien :
- J'ai fait des gestes au pilote en disant (s'ensuit un jeu de mots intraduisible) qu'il se barre d'ici, et de toute façon, Bagdad c'est dans la direction opposée.


Gentil pilote d'hélicoptère:
- Le paysan opprimé s'est mis à gesticuler, et j'ai compris qu'il était content de voir un libérateur et qu'il était prêt à montrer où sont cachées les armes chimiques et biologiques, ainsi que le cadavre de Saddam Hussein. J'ai fait un signe affirmatif de la tête et j'ai commencé la descente.


Simple paysan irakien :
- Quand ce crétin a commencé son atterrissage, j'ai compris que ma récolte de chanvre était foutue. Elle poussait déjà mal à cause de la sécheresse, et en plus cet abruti essayait de se poser sur les plants restants. J'ai pris mon fusil et j'ai fait un tir de sommation en l'air.


Gentil pilote d'hélicoptère :
- Je continuais à descendre pour faire de ce paysan un prisonnier de guerre humanitaire. En plus, il était très photogénique, et mon copain de la CNN m'a demandé de l'aider avec des têtes typées en promettant de partager la prime en frères. Bien entendu, j'ai vu que le paysan avait sorti son fusil, mais, connaissant la coutume orientale de saluer les invités en tirant dans l'air, je ne me suis pas inquiété.


Simple paysan irakien :
- J'ai vidé deux chargeurs, mais cet imbécile n'a pas compris que je ne plaisantais pas. Et quand il s'est posé sur les plantations de pavot afghan, je n'en pouvais plus. Je lui ai tiré dessus... Selon mes calculs, 20 000 de dollars de la part du gouvernement devraient être une somme suffisante pour dédommager la perte de ma récolte. Au fait, personne n'a besoin d'un "Apache" presque neuf ?..



Ben Laden appelle Saddam Hussein:
- Salut Saddam, je voudrais t'aider avec les avions.
- Merci, et combien d'avions peux-tu m'envoyer ?
- Ça dépend - combien as-tu de gratte-ciels ?


Les USA ont arrêté la guerre en Irak: on a trouvé du pétrole au Zimbabwe.


Dernier jour de la guerre. Bagdad est pris, Saddam Hussein s'est empoisonné dans son bunker.
Les titres des médias étasuniens:
"Le dictateur s'est servi des armes chimiques !"


Selon les dernières nouvelles, le CIA vient d'établir le véritable nom de Saddam Hussein: c'est Duncan Mac-Leod.


Début     Page précédente     Page suivante