Russie Russie virtuelle

HUMOUR


Andreï Grigorievski

2055 : le stop dans l'espace


Chapitre 7. Ruĝa nazo


Je me suis réveillé au bout d'une demi-heure environ. La Terre était restée loin derrière. D'après mes sensations, l'apesanteur régnait dans le vaisseau. C'est normal pour un petit vaisseau de ce type. Je me détachai et me levai de ma couchette. Et me tenant aux murs, j'atteignis la porte de sortie de la medicina sekcio. La porte s'effaça au toucher. Juste derrière il y avait un petit couloir. Je le passai et regardai dans le rouf.


Il y avait deux hommes dedans. L'un d'eux était Lionel, l'autre un inconnu. Un Terrien aux cheveux blancs, gros et bruyant. En me voyant, il rugit :


- Saluton ! Ĉu vi bone dormis ? ("Est-ce que tu as bien dormi ?" - traduisis-je intérieurement, en me rappelant une règle lue juste hier : -is est une terminaison verbale indiquant le passé).


- Jes, dankon (merci), - répondis-je.


- Kiu vi estas ?


- Mi estas Adrien.


- Bone, Adrien. Mi estas Ĝejkob. Mi estas la kapitano de la ŝipo. Ĉu vi volas flugi al Marso ?


- Jes, mi volas flugi al Marso. Kaj de Marso mi volas flugi al Gamma de Centaŭro.


- Ĉu al Astra Festivalo ?


- Jes. Mi tre volas viziti Astran Festivalon.


- Bone, bone. La festivalo estas tre interesa. Tre bela, - toujours en souriant, il se tourna vers Lionel et lui fit un signe de tête affirmatif à peine perceptible.


- Écoute, Adrien, - la piloto se joignit à la conversation. - Le chemin est long, l'argent peut servir même si on fait du stop. Si tu veux, on a un petit boulot pour toi.


- Oui, et que faut-il faire ?


- Kio estas via profesio ? - continua Lionel en espéranto.


- Mi estas studento.


- Bone, studento. Sed kion vi studas ? Qu'est-ce que tu étudies ?


- L'organisation du tourisme. Première année.


- Kompreneble... Compris, - et, en s'adressant au capitaine, Lionel traduisit :


- Li studas turismon.


- Bone, turisto. Ni havas por vi simplan laboron (On a pour toi un travail simple, - traduisit Lionel). Turisman laboron.


- En kosmostacio Dek vi iros el la ŝipo (tu sortiras du vaisseau : -os - la terminaison verbale qui indique le futur) kun la telefono, - le capitaine indiqua de la tête un tout petit crochet posé à l'extrémité du tableau de bord. - Kaj vi iros, iros, iros. Kiel turisto (comme un touriste). Vi vizitos la stacion. Vi ekskursos. Kaj vi rigardos (tu regarderas). Se vi vidos homon kun ruĝa nazo, vi telefonos al mi. Bone ?


- Hm, mi ne komprenis... Je n'ai pas compris, - avouai-je. - La dernière phrase. Lastan frazon.


- Nazo. Ĉu vi komprenas "nazo" ?


- Ne...


- Ĝi estas nazo, - kapitano montra son nez. - Vi vidas homon kun ruĝa nazo. Vi telefonas al mi. Ĉu vi komprenas ?


- Homo... un homme avec... le nez. Ruĝa ? ("Rouge, - chuchota Lionel. - Il dit que si tu vois un homme avec le nez rouge, tu nous téléphones.")


- Bone... Et pourquoi ?


- C'est notre ami, - Lionel esquissa un sourire. - Nous voulons lui faire une surprise.


Un peu plus tard, j'ai trouvé dans le manuel les mots qui expriment les couleurs.


Couleurs en espéranto :


Ruĝa - rouge
Oranĝa - orange
Flava - jaune
Verda - vert
Blua - bleu
Blanka - blanc
Nigra - noir
Griza - gris
Bruna - marron
Viola - violet
Bunta - bigarré
Hela - clair


Et maintenant il ne sera pas superflu de répéter les terminaisons verbales :


-i - l'infinitif. Iri - aller, manĝi - manger, trinki - boire.
-as - le présent. Mi iras - je vais. Li sidas - il est assis. Vi komprenas - tu comprends.
-is - le passé. Mi vizitis - j'ai visité. Mi ekskursis - j'ai fait une excursion. Mi vidis - j'ai vu.
-os - le futur. Vi iros - tu iras. Vi vidos - tu verras. Vi telefonos - tu téléphoneras.


Nouvelles règles que j'ai ajoutées dans mon "fichier de grammaire" :


-us - le conditionnel. Mi vidus - je verrais. Mi komprenus - je comprendrais.
-u - l'impératif. Iru - va ! Diru - dis ! Telefonu - téléphone !


Et voici des exemples d'utilisation :


Se mi scius, mi dirus (si je savais, je dirais). Se vi vidos homon kun ruĝa nazo, telefonu al doktoro (les règles françaises de la concordance des temps ne s'appliquent pas en espéranto).


Parties du corps en espéranto :


Nazo - nez
Kapo - tête
Okulo - oeil
Kolo - cou
Orelo - oreille
Buŝo - bouche
Lipoj - lèvres
Brovoj - sourcils
Mano - main
Brako - bras
Kubuto - coude
Fingro - doigt
Piedo - pied
Gambo - jambe
Pugo - postérieur
Ŝultro - épaule
Genuo - genou
Brusto - poitrine


Chapitre 8. Turisma laboro


Interese. Est-ce vraiment leur ami ? J'ai des doutes... Et que faire ? Aller à la police ? Et s'ils préparent vraiment une surprise?


Ainsi réfléchissant, je marchais dans les couloirs de la station spatiale, sans trop regarder autour. D'ailleurs, pour l'instant il n'y avait rien à regarder. Une station ordinaire. Et tous les nez que je voyais avaient un teint normal.


Sans m'arrêter, j'ai connecté le téléphone invisible reçu sur le vaisseau avec mon communicateur par la liaison sans fil, ensuite je l'ai programmé de sorte qu'il m'envoie dans l'oreille la traduction de tous les mots que je n'avais pas encore appris. De toute façon, j'avais déjà une oreillette dans l'oreille.


- Adrien, Adrien, - à peine avais-je terminé, qu'une voix se fit entendre dans l'oreillette. - Ĉu vi min aŭdas ? ("Est-ce que tu m'entends ?" - chuchota le communicateur).


- Jes, mi vin aŭdas, sinjoro kapitano, - répondis-je.


- Ĉu vi vidas la homon kun ruĝa nazo ?


- Ne, sinjoro kapitano.


- Bone. Rigardu (regarde). Se vi vidos, telefonu (si tu le vois, téléphone). Sekrete telefonu. Surprizo.


Pour en finir au plus vite avec ce "turisma laboro", je décidai de trouver un bar où se vendent des boissons euphorisantes. Logiquement, là-bas la concentration d'hommes à nez rouge doit dépasser la moyenne.


Il faudra demander mon chemin. "Où" en espéranto se dit "kie".


Je barrai le passage à un robot humanoïde qui marchait sans hâte et demandai :


- Kie homoj sidas kaj trinkas vinon, vodkon, alkoholon ? Kie estas tabloj, seĝoj ?


- En la kafejo. Tie, - montra le robot d'une main.


Il se mit ensuite à expliquer quelque chose. Je le remerciai poliment et suivis la direction indiquée.


Roboto a dit "la kafejo", donc il n'y a qu'un seul établissement de ce genre à la station. Sinon il n'aurait pas utilisé l'article défini (le seul article en espéranto). En français ce serait "le café". Sur une petite station, où vingt personnes environ vivent et travaillent en permanence, plus les deux à trois cents par jour qui viennent prendre une tasse de café ou même un repas, pendant que leur vaisseau fait le plein, c'est normal. Normale.


La kafejo se trouvait juste à côté du dock ; c'est juste qu'en sortant j'avais pris un autre couloir. Il y avait deux dizaines de tables, et presque la moitié était occupée. A la table la plus proche de la porte était assis un homme avec un bonnet de clown et... un grand nez rouge. Une petite fille le regardait avec étonnement et admiration. Il y avait aussi une jeune femme resplendissante, probablement la mère, et un grand gâteau rond avec cinq petites bougies.


En affectant un air indifférent, j'allai vers le bar. Le barman était un homme d'âge moyen, avec les yeux incolores et... un grand nez rouge de clown.


- Kion vi volas, juna homo ? - demanda le barman à nez rouge.


- E-e-e... Ĉu vi havas kafon ?


- Jes. Ĉu kun lakto, sen lakto ? (avec ou sans lait ?).


- Kun lakto.


- Ĉu vi volas torton (gâteau) ?


- Kiom kostas ? (combien coûte? - cette phrase, je la connaissais depuis mon enfance).


- Neniom (rien). Ni festas naskiĝtagon de malgranda Lenora. Ŝi havas kvin jarojn. La torto estas granda.


Même sans l'aide du communicateur il était clair que naskiĝtago, c'est l'anniversaire de la fille d'un habitant permanent de la station. D'autant plus que tago en espéranto est "jour". Festas - de toute évidence est "fêtons". Jaro - an, donc la petite Lenora vient d'avoir cinq ans.


- Dankon (merci)... - Que dire encore ? Les mots me manquaient... Le barman m'invita d'un geste vers la table libre la plus proche et se mit à préparer le café.


Je m'assis. Téléphoner ou pas ? Qu'est-ce que je dirai ? "Sinjoro kapitano, mi vidas du homojn kun ruĝaj nazoj" ? Et on m'avait envoyé en chercher un seul.


- Via kafo, sinjoro, - on a mis devant moi une tasse de café et une assiette avec un morceau de gâteau. - Kaj la torto.


Ils ont été apportés par une jeune fille avec un bonnet de clown et... un grand faux nez rouge. J'imagine la tête abasourdie que j'ai faite.


- Ĉu vi estas piloto ? - demanda-t-elle.


- Ne, ne piloto... Mi estas turisto.


- Bonan apetiton, sinjoro turisto !


- Dankon...


La jeune fille sourit et s'installa à la table avec la petite Lenora. Celle-ci devint encore plus gaie.


"Sinjoro kapitano, - pensai-je, - Mi vidas tri homojn kun ruĝaj nazoj." Un fou rire s'est emparé de moi. Et alors ? Ce n'est pas mon problème. Tio ne estas mia problemo. On m'a dit de trouver un homme avec le nez rouge, et j'en ai déjà trouvé trois.


Un peu de vocabulaire :


Jaro - an
Monato - mois
Semajno - semaine
Tago - jour
Horo - heure
Minuto - minute
Sekundo - seconde
Mateno - matin
Vespero - soir
Nokto - nuit
Tagmezo - midi
Noktomezo - minuit


Chapitre 9. Mi ne komprenas


En profitant du bruit qui montait dans la kafejo, j'activai subrepticement le téléphone et, penché vers mon assiette avec torto, chuchotai : "Sinjoro kapitano, mi vidas".


- Adrien ? C'est Lionel. Où es-tu ?


- Je suis dans la kafejo. Ici, on fête un anniversaire, et trois ont de grands nez rouges...


- Ah oui, les nez. Bien. Bravo. Alors, la mission est accomplie. Écoute, on a déjà fait le plein et nous pensons décoller dans dix minutes. Tu viens ?


- Oui, oui ! J'arrive !


Je mordis rapidement dans le gâteau, avalai une gorgée de café tout aussi rapidement, posai le doigt sur le scanneur, confirmai l'addition sans la vérifier et courus vers la sortie. Mi nenion komprenas ! Je n'y comprends rien !


Quinze minutes plus tard, notre vaisseau courrier commenciat l'accélération. De nouveau l'apesanteur et une légère nausée.


- Adrien ? Lionel diris, ke vi vidis homon kun ruĝa nazo. (Lionel a dit que tu as vu...) - tonna la kapitano.


- Jes, mi vidis. En la kafejo homoj festis naskiĝtagon. Tri homoj havis ruĝajn nazojn... e-e-e... falsajn (faux) nazojn.


- Tri falsajn ruĝajn nazojn ? Naskiĝtago ? Bone. Vi bone laboris. Mi pagas (je paie) al vi dek kvin kreditojn. Po kvin kreditoj por nazo (cinq crédits par nez).


"Mi nenion komprenas", - pensai-je. Je remerciai le capitaine à haute voix et m'assis un peu en retrait. Clarifier ce que je ne comprends pas, je ne le pouvais pas encore. Mais je pouvais augmenter ma compréhension de l'espéranto. Je sortis le communicateur et ouvris le manuel.


Devant moi, il y avait un tableau. J'en connaissais déjà certains mots : kio, kiu, kie, kiom... tio, neniom, mais séparément. Ici, tout était systématisé.


Tableau des pronoms et des adverbes pronominaux
(la voyelle "i" est commune à tous ces mots, comme un pivot)


Indéfinis
-
Interrogatifs
K-

Démonstratifs
T-

Collectifs
Ĉ-
Négatifs
NEN-
Individu iu - quelqu'un kiu - qui (et aussi "lequel de...") tiu - celui, ce ĉiu - chacun neniu - personne
Chose io - quelque chose kio - que, quoi tio - ce, cela ĉio - tout nenio - rien
Qualité ia - une sorte de, quelconque kia - quel, quelle sorte de tia - tel, cette sorte ĉia - toute sorte de nenia - aucune sorte
Lieu ie - quelque part kie - où (lieu où on est) tie - là ĉie - partout nenie - nulle part
Direction ien - (aller) quelque part kien - où (lieu où on va) tien - là ĉien - dans toutes les directions nenien - (aller) nulle part
Temps iam - un jour, à un moment kiam - quand tiam - alors, en ce moment ĉiam - toujours neniam - jamais
Manière iel - d'une certaine manière kiel - comment tiel - ainsi ĉiel - de toutes les manières neniel - d'aucune manière
Quantité iom - un peu kiom - combien tiom - tant, autant ĉiom - le tout neniom - rien du tout
Appartenance ies - à quelqu'un kies - à qui, de qui ties - à, dont ĉies - à tous nenies - à personne
Cause ial - pour certaine raison kial - pourquoi tial - pour cette raison ĉial - pour toute raison nenial - pour aucune raison

La particule ĉi est utilisée pour indiquer la proximité. Tie - là-bas, ĉi tie - ici.


La particule ajn signifie l'indétermination généralisée. Kiu ajn - n'importe qui. Kiam ajn - n'importe quand.


On dirait un tableau de multiplication... Oui, effectivement, de cette façon il est plus simple de retenir tous ces "pronoms et adverbes pronominaux".


En avant ! Je vais m'y plonger ! Je ne veux plus me limiter aux mimiques et au beuglement !


Proverbes (proverboj)


Kiu ne laboras, tiu ne manĝas (celui qui ne travaille pas, ne mange pas).
Kiu ne riskas, tiu ne trinkas ĉampanon (celui que ne risque (rien), ne boit pas du champagne).
Kia demando, tia respondo (telle question, telle réponse).
Kiu pagas, tiu mendas la muzikon (celui qui paie commande la musique).


Lisez et traduisez :


Kiu vi estas?
Kio estas via profesio?
Kia estas la nazo?
Kiom kostas la torto?
Kie homoj sidas kaj trinkas kafon?
Kies estis la torto?
Kial la nazoj estis ruĝaj ?


Lisez et trouvez la bonne question dans l'exercice précédent :


La ruĝaj nazoj estis falsaj.
La homoj sidas kaj trinkas kafon en la kafejo.
Mi estas studento. Mi studas turismon. La nazo estas ruĝa.
La torto kostas neniom.
Mi estas Adrien.
La torto estis de malgranda Lenora.


Traduisez en espéranto :


Qu'est-ce que c'est ?
Qui êtes-vous ?
Où est le café ?
Combien coûte le gâteau ?
Parlez-vous espéranto ?
Est-ce que vous m'entendez ?


Chapitre 10. Sekretoj estas interesaj


Une heure plus tard, le vaisseau amorça son atterrissage sur Mars, sur le terminal principal du système solaire. C'est d'ici que décollent la plupart des vaisseaux se dirigeant vers les étoiles, et c'est ici qu'ils reviennent. À propos, les vaisseaux courriers partaient d'habitude du terminal basé sur la Lune. Les navettes régulières et les vaisseaux extraterrestres aussi. Pour les autres, les capacités limitées de Lune-Centre étaient insuffisantes, et il fallait mettre deux-trois heures de plus pour aller d'abord sur le terminal martien et ensuite partir vers les étoiles.


Notre vaisseau courrier se dirigeait vers Mars pour des raisons personnelles, autrement il serait parti via Lune-Centre, pensai-je.


- Adrien, - me dit kapitano Ĝejkob, quand notre ŝipo se posa sur le dock de réception du terminal. - Mi havas por vi turisman laboron, se vi volas.


- Bone, - dis-je. - Ĉu vi volas vidi sur Marso homon kun ruĝa nazo ?


- Ne. Tio estis testo. Mi volis vidi, ĉu vi estas bona turisto. Bona turisto scias, kie estas homoj kun ruĝaj nazoj.


- Bone, mi komprenis.


- Nun (maintenant) mi ne bezonas (je n'ai pas besoin) homon kun ruĝa nazo. Mi bezonas trovi (trouver) turisman agentejon (agence), kiu vendas (vend) biletojn al Infero-3.


- Kaj ĉu vi ne povas (ne pouvez pas)...


- Ne, mi ne povas. Mi ne povas trovi ĝin en la katalogo de turismaj agentejoj. Neniu turisma agentejo oficiale vendas biletojn al Infero-3. Neniuj ŝipoj oficiale flugas al Infero-3.


- Ĉu tio estas falsaj biletoj ?


- Ne, homoj reale iel flugas al Infero-3.


- Ĉu tio estas... nelegala (illégal) ?


- Hm. Ne. Tio ne estas nelegala. Sed oficiale ŝipoj al Infero-3 ne flugas. Kaj ĝiaj koordinatoj (coordonnées) ne estas en la katalogo. Ia sekreto.


- Interese.


- Jes, sekretoj ĉiam estas interesaj.


- Kaj kio estas Infero-3? - m'enquis-je.


- Mi ne scias, - dit kapitano. - Sed mi volas scii. Sekretoj estas interesaj.


- Bone, mi komprenas, - dis-je, fatigué par une conversation trop pleine d'informations dans une langue encore mal maîtrisée. Ça suffit pour l'instant. Il faut conclure, décidai-je. - Mia laboro estas trovi por vi biletojn al Infero-3, en marsaj turismaj agentejoj.


- Jes, - répondit le capitaine Jacob. - Vi pravas (tu as raison). Se vi trovos la biletojn, telefonu al mi. Kaj mi pagos al vi cent kreditojn. Mi havas kreditojn, sed mi ne havas tempon (temps) por serĉi (chercher).


Préfixes :


ne- (négation) : legala - légal, nelegala - illégal
mal- (contraire) : nova - neuf, malnova - vieux
re- (répétition) : veni - venir, reveni - revenir
dis- (dispersion) : doni - donner, disdoni - distribuer
bo- (parenté par alliance) : frato - frère, bofrato - beau-frère
ek- (une action qui commence) : flugi - voler, ekflugi - s'envoler
fi- (mépris) : komercisto - commerçant, fikomercisto - escroc, fi ! - pouah !
ge- (réunion des deux sexes) : studento - étudiant, gestudentoj - étudiants (garçons et filles)
eks- (cessation d'un état) : prezidanto - président, eksprezidanto - ex-président
mis- (action ratée) : kompreno - compréhension, miskompreno - malentendu
pra- (éloignement parenté/temps) : avo - grand-père, praavo - arrière-grand-père


Traduisez en espéranto en utilisant pour chaque mot un de ces préfixes :


inhabituel (kutima - habituel),
disseminer (semi - semer),
parents (patro - père),
ancien officier (oficiro - officier),
faux pas (paŝo - pas),
arrière-petit-fils (nepo - petit-fils),
inconscient (konscia - conscient),
s'endormir (dormi - dormir),
populace (popolo - peuple),
beau-fils (filo - fils),
refaire (fari - faire).


Chapitre 11. Turisma agentejo


En sautillant à cause de la basse gravité martienne, je m'avançais sans me presser directement de la section "arrivées" du Terminal vers la section "départs". Je ne veux serĉi aucun billet. Les secrets des autres ne m'intéressent pas... Ce qui m'intéresse, c'est le stop dans l'espace. Je pourrais juste poser des questions en passant dans une ou deux agences au sujet de Infero-3, pour me donner bonne conscience... Après tout, je ne crois pas avoir refusé la proposition.


- Pardonon, ĉu vi estas marsano ? - quelqu'un me toucha l'épaule. En me retournant, je vis le profesoro, qui m'avait déjà demandé la même chose ce matin à Paris.


- Ne, mi estas turisto, - répondis-je.


- Ĉu vi ne scias, kie mi povas trovi turisman agentejon "Lakta vojo" ?


- Ĉi tie, - dis-je. - Jen ĝi (la voici).


Profesoro se retourna et hocha la tête avec étonnement.


Le panneau scintillant avec des myriades d'étoiles de la Voie Lactée et une inscription lumineuse "Lakta Vojo" se trouvait à une dizaine de mètres de l'endroit où nous nous étions arrêtés. Je l'ai remarqué une demi-seconde avant que le profesoro ne pose la question à son sujet.


- Pardonon! Mi ne vidis...


Il esquissa un mouvement en direction de l'agence, ensuite s'arrêta, le front plissé.


- Hm, - dit profesoro. - Mi ie vin vidis... Ĉu en la universitato ?


- Ne, ne en universitato. Vi vidis min en la kosmohaveno de Parizo.


- Mi ne memoras (je ne me souviens pas), - avoua profesoro avec un soupir. - Ĉu ni interparolis ?


- Jes, vi demandis, ĉu mi estas marsano. Kaj mi respondis, ke mi estas terano. Mi staris antaŭ (devant) startaj tuneloj. Mi pet-veturis (demander-aller dans un véhicule = faire du stop).


- Ah, jes! Nun mi memoras! Kaj kien vi flugas, sinjoro petveturanto (auto-stoppeur) ?


- Al Gamma de Centaŭro, al Astra Festivalo.


- Tre interesa festivalo ! Se vi volas, vi povas flugi kun mi. Mi flugos al Gamma de Centaŭro.


- Jes ! Tre bone ! Dankon ! - acquesçai-je avec joie en pensant "c'est le destin".


- Sed antaŭ tio mi bezonas viziti la turisman agentejon, - ajouta profesoro. Ça aussi, c'est le destin, pensai-je.


Le professeur entra en premier dans l'agence, je le suivis.


- Pardonon ! - s'adressa-t-il à un robot-employé. - Ĉu tio estas turisma agentejo "Lakta vojo" ? Korekte ? (C'est juste ?)


- Jes, bonvenon ! Bienvenue ! - chanta le robot d'une agréable voix de ténor. - "Lakta vojo" estas la plej (la/le plus) serioza kaj la plej elita turisma agentejo en Marso ! Biletoj al la plej bonaj planedoj ! La plej bonaj prezoj (prix) !


- Mi bezonas bileton al Gamma de Centaŭro.


- Por persono aŭ por ŝipo ?


- Por ŝipo.


- En kiu kategorio estas via ŝipo ?


- Mia ŝipo estas en la kategorio "Birdo" (oiseau).


- Dokumentojn por la ŝipo, mi petas (je vous prie), - chanta de nouveau le robot.


- Bonvolu (je vous en prie).


Le terminal, basé sur des technologies galactiques, téléportait immédiatement personnes, chargements, vaisseaux... Je pouvais acheter un billet moi-même et me rendre à Gamma de Centaure. Mais ça coûtait bonbon. Et les propriétaires de vaisseaux payaient uniquement pour le vaisseau, indépendamment du nombre de personnes qui s'y trouvaient, pourvu que ça ne dépasse pas la norme du constructeur. Ça rendait possible le stop stellaire.


- Kiam vi volas flugi, sinjoro Fernandez ? - demanda le robot, en touchant un instant la carte du propriétaire du vaisseau.


- Tuj (immédiatement).


- Tio kostas nur (seulement) kvarcent kvindek du kreditojn, - le robot s'est de nouveau mis à chanter. - Ĉu vi aĉetas (achetez) ?


- Oh, sed tio estas tre multe (beaucoup) ! Kiam mi flugis al Siriusa sistemo, la bileto kostis nur cent tridek kreditojn ! Kaj Gamma de Centaŭro ne estas tiom malproksime (loin) !


- Turisma sezono ! Astra Festivalo ! Tre multaj ŝipoj flugas al Gamma de Centaŭro, biletoj mankas (manquent). Nur nia agentejo havas rezervon por la plej bonaj klientoj. Ĉu vi aĉetas ?


- Ne. Pli bone (mieux) mi iros al alia (autre) agentejo.


- Sinjoro Fernandez, - s'emporta le robot. - Nia agentejo ne povas garantii, ke vi havos la bileton post (après) dek minutoj, kiam vi denove venos (viendrez de nouveau) al ni ! La rezervo estas tre limigita (limité) !


- Pardonon, - dit profesoro en se dirigeant vers la sortie. Je lui emboîtai le pas.


- Sinjoro Fernandez ! - chanta le robot d'une voix mielleuse. - Mi ĵus (à l'instant) trovis por vi tre interesan varianton ! Nur cent naŭdek naŭ kreditojn !


Nous revînmes.


- Sed, nature, tio estas ne rekta flugo (vol direct).


- Hm, interese, - dit profesoro. - Kaj tra (par) kiu planedo ?


- Tio estas tute nekonata (complètement inconnu) sistemo. Tie ne estas loĝata (habitée) planedo. Tial la terminalo estas malmulte uzata (peu utilisé). Tial kostas tiom malmulte.


- Strange (étrange), - dit profesoro, exprimant aussi mon avis. - Mi neniam aŭdis pri tiaj aŭtonomaj terminaloj.


- Antaŭe (avant) tie loĝis darlokanoj (les Darlokiens), sed poste (ensuite) ili evakuis (ont évacué) la kolonion. Tial nun la sistemo estas neloĝata.


- Kial ?


- Ne estas informoj. Sed por uzi (pour utiliser) la terminalon ne estas problemoj. Vi al-flugas, sidas en la ŝipo dum (pendant) naŭdek minutoj kaj for-flugas al Gamma de Centaŭro. Aŭtomate.


- Interese... - répondit profesoro d'une voix traînante. - Ĉu estas iu risko ?


- Ne, ne, absolute nenia ! Nur pli longa tempo (un temps plus long). Kaj malpli granda prezo ! Multe malpli granda prezo !


Nouvelle grammaire dans mon fichier :


Plej - le plus. La plej bela domo - la plus belle maison. La plej alta monto - la plus haute montagne. La plej malnova anekdoto - la plus vieille blague. La malplej interesa informo - l'information la moins intéressante.


Pli - plus. Pli bone iam, ol neniam - mieux vaut un jour que jamais. Pli granda - plus grand. Pli alta - plus haut. Malpli alta - moins haut.


Prépositions :


Antaŭ - devant ou avant. Antaŭ la stacio - devant la station. Antaŭ minuto - il y a une minute.
Post - derrière ou après. Post la barilo - derrière la barrière. Post dek minutoj - dans dix minutes.


Remarquez que la signification des prépositions ne se traduit pas mot à mot ! C'est pour ça qu'il faut comprendre leur signification ! Antaŭ signifie, que quelque chose se trouve devant quelque chose ou se produit avant quelque chose. Post - que une chose se trouve derrière ou se produit après quelque chose.


Tra - "à travers". Tra la strato - à travers la rue. Tra Parizo - à travers Paris. Tra arbaro - à travers la forêt.


Nun - maintenant, à ce moment.
Tuj - immédiatement.
Ĵus - à l'instant


Exemples :


Nun en la dometo loĝas la kulo kaj la muso - Maintenant, dans la maison vivent le moustique et la mouche (ça ce passe actuellement).
Tuj mi venos - je viens tout de suite (l'action se situe dans le futur très proche).
Mi ĵus pensis... - Je viens de penser... (l'action s'est produite dans le passé très proche).
Se - si. Se mi volas, mi iras al Marso - si je veux, je vais sur Mars.
Inter - entre, parmi. Inter du seĝoj - entre deux chaises.
Apud - près de, à côté de. Apud la tunelo - près du tunnel.
Da - de (indique la quantité). Iom da kafo - un peu de café.
Ekster - hors de, en dehors de. Eksterterano - extraterrestre.
El - de (indique l'origine), hors de (mouvement). Li venas el kosmoso - il vient de l'espace.
Kun - avec (indique l'accompagnement). Mi diskutas kun la profesoro - je discute avec le professeur.
Per - par, au moyen de, avec. Mi flugas per kosmoŝipo - je vole avec le vaisseau spatial.
Pri - au sujet de, à propos de. Mi pensas pri planedoj - je pense aux planètes.


Page 1     Page 2     Page 3


Esperanto