Russie Russie virtuelle

CHANSONS


L'enseignement des bonnes manières


Musique: Guennadi Gladkov

Paroles: Vladimir Konstantinov, Boris Ratser

Chantent Yéléna Kambourova (actrice Natalia Goundareva: Aldonza-Dulcinée), Tatiana Peltser (doña Teresa).


Chanson de la comédie musicale "Dulcinée du Toboso" ("Дульсинея Тобосская")

Si la vidéo ne s'affiche pas, regardez-la sur ce lien.



Paroles


Doña Teresa:
- Un goût exquis et de jolies manières
Peuvent apporter une bonne situation.
Que vas-tu dire au noble caballero,
S'il vient te voir le soir à la maison?


Aldonza:
- Qu'il fiche le camp d'ici, le con,
Sinon il prend un gnon!..


Doña Teresa:
- Mon Dieu, mon Dieu!.. Quel est ce ton!
Et quel est ce jargon!
Dis-lui: "Pardon, ô noble don..."
Dis-lui, baissant les yeux:
"De vous revoir si tard le soir
Je suis heureuse, monsieur!"


Aldonza:
- Ma maman n'est pas une doña,
Mon papa n'est pas un don (1) -
À quoi bon alors j'ânonne
Ce langage de noblaillons?
"De vous revoir si tard le soir
Je suis heureuse, monsieur!"


Doña Teresa:
- De bonnes manières, un beau maintien remplacent
Très bien l'intelligence et la raison.
Voilà un caballero qui t'enlace;
Que dois-tu dire dans cette situation?


Aldonza:
- Qu'il débarrasse le plancher,
Qu'il est une brute parfaite,
Qu'il pense plus à me toucher,
Ou je lui fais sa fête!


Doña Teresa:
- Ah, quel affront! Monsieur est don!
Dis-lui, baissant les yeux:
"Vous m'embrasez de vos baisers...
L'amour est comme le feu!"


Aldonza:
- Ma maman n'est pas une doña,
Mon papa n'est pas un don -
À quoi bon alors j'ânonne
Ce langage de noblaillons?


Doña Teresa:
- C'est égal qu'elle n'est pas doña,
C'est égal qu'il n'est pas don!
Mais il faut que tu ânonnes
Ce langage de noblaillons!


Aldonza:
"Vous m'embrasez de vos baisers...
L'amour est comme le feu!"

____________
1. Don (se prononce 'dône', le féminin doña se prononçant 'dôgna') est une marque de respect castillane qui, en langue espagnole, ne s'emploie que devant un prénom, avec ou sans mention du nom ou des noms de famille. Il ne s'appliquait d'abord qu'aux princes, aux évêques et aux seigneurs; par la suite, il fut donné à tout hidalgo.